Hello !

Welcome to your alumni network

Interview alumni : Jessica Jaotombo, Manager consultant CEE

8/5/2021
ENSIATE
Interview alumni : Jessica Jaotombo, Manager consultant CEE

Jessica s’est d’abord orientée vers une filière axée sur l’environnement et lorsque l’envie de poursuivre dans le domaine de l’énergie est arrivée, l’ENSIATE lui a ouvert ses portes. Elle a donc étudié avec engouement et s’est rapidement spécialisée dans les CEE (Certificat d’Économie d’Énergie). 

Aujourd’hui Manager, elle nous raconte son parcours et les enjeux liés à son métier ! 

Bonjour Jessica, quel est votre parcours académique ? Pourquoi avoir choisi l’ENSIATE ?

Alors tout d’abord, j’ai commencé par un DUT en génie biologique et génie de l’environnement à Toulon. Ensuite, j’ai intégré une Licence Professionnelle en environnement à Marseille mais il s’est avéré que ce n’était pas du tout ce à quoi je m’attendais. 

En parallèle, j’avais postulé à l’ENSIATE et j’ai reçu une réponse positive 3 semaines après ma rentrée en Licence. J’ai donc quitté Marseille pour rejoindre le campus de l’ENSIATE à Paris de 2007 à 2010. 

J’ai choisi l’ENSIATE car avec le DUT j’étais plutôt axée sur l’environnement mais les problématiques d'énergies m’intéressaient davantage et j’ai donc cherché des écoles qui pouvaient m’aider à approfondir cette partie. Trois ans plus tard, j’ai donc validé le diplôme d’Ingénieur Éco-Énergéticien. 

Suite à votre diplomation, comment êtes-vous devenue manager consultant CEE (Certificat d’Économie d’Énergie) ?

Durant mon cursus au sein de l’ENSIATE, je n’ai pas eu d’alternance à faire car à l’époque ça n’existait pas. En revanche, j’ai pu faire de nombreux stages : trois mois la première année, six mois la deuxième et la troisième année. 

J’ai réalisé mon stage de deuxième année chez Total sur le sujet des CEE. Ensuite, pour la troisième année d’études et grâce à mon expérience précédente sur les CEE, j’ai pu intégrer les équipes du Groupe ADP (Aéroport de Paris) et j’y suis restée 11 ans jusqu’à il y a deux mois. 😉 Aujourd’hui, j’exerce donc le métier de Manager Consultant CEE dans une nouvelle société qui s’appelle Leyton. 

À quoi ressemble votre quotidien ? Sur quel(s) type(s) de projet(s) et avec quel(s) type(s) de personne(s) travaillez-vous ?  

Pendant mes 10 ans chez ADP, j’étais vraiment en contact avec tous les maîtres d'œuvres pour la mise en place d’énergies renouvelables dans leurs projets. 

Aujourd’hui et depuis deux mois, je gère une équipe de consultants qui s’occupe d’accompagner les clients et partenaires de la société sur les sujets d’optimisation énergétique (certificats d’économie d’énergie, obtention des meilleures subventions possibles…). L’objectif c’est de donner pour un projet de rénovation, les aides financières que le client va pouvoir en tirer grâce aux CEE. J’ai aussi un rôle de conseil et je suis souvent en contact avec des professionnels comme des entreprises, des bailleurs, des gestionnaires d’actifs immobiliers, des start-up… On peut aussi être en contact avec des particuliers, il y a de tout et mon métier s’adapte au fil des différents projets. 

À quel salaire peut prétendre un manager consultant CEE en début de carrière ?

En tant qu’ingénieur débutant chez ADP, j’ai démarré autour des 33000 € annuel brut soit 2750€ mensuel brut, pour finir 11 ans plus tard aux environ des 45000€ annuel brut soit 3800€ mensuel brut. 

Qu’est-ce qui fait un bon expert dans votre secteur ?

Ce qui fait un bon expert dans mon secteur, c’est la maîtrise de la réglementation. 

C’est un enjeu de taille sur les CEE car ça évolue très vite, plusieurs fois par an voire même par mois et c’est un aspect essentiel dans ce domaine. Il faut se tenir à jour et limiter les impacts (pertes, précipitations…) qui peuvent être majeurs.

Il est aussi important d’arriver à maîtriser les activités du client en proposant des optimisations et en les aidant à se développer. Pour nous, ça nous rapporte davantage de CEE et de leur côté, ça fait augmenter les recettes. C’est gagnant-gagnant 😊

Plus tard, vous vous voyez où ? 

Étant donné que ça ne fait que deux mois que j’ai rejoint mon entreprise actuelle, je compte y rester le plus longtemps possible et il est un peu difficile de répondre à cette question. Peut-être que dans 10 ans, je changerais à nouveau mais mes plans sont loin d’être définis ! 

En quoi l’énergie est un domaine d’avenir ? 

Je pense que ça l’a toujours été et ça le sera pour longtemps. Déjà, par rapport au contexte réglementaire, l’énergie est au cœur de la politique française, européenne et mondiale !  

La lutte contre le réchauffement climatique est bien présente et je pense que sur ce secteur là, il y a beaucoup de travail à venir. Il y aura toujours quelque chose à faire, même quand on aura atteint un cercle vertueux.  

Un conseil pour les jeunes qui veulent se lancer dans le secteur de l’énergie ? 

Je dirais allez-y ! Il ne faut pas hésiter car il y a beaucoup de demandes sur le secteur. 

Je me rappelle qu'à mon époque, très peu de postes existaient et n’étaient surtout pas connus. Aujourd’hui, il y a de nouveaux postes et de nouvelles fonctions qui sont créées suite aux nouvelles problématiques en termes d’énergie.

Il faut se dire qu’il va y avoir plein d’opportunités avec tous les nouveaux décrets, les nouvelles réglementations… C’est un domaine très vaste et on peut rentrer par une petite porte pour aller où on veut ! 

Si vous souhaitez découvrir le profil de Jessica directement sur la plateforme et/ou le solliciter comme mentor, cliquez ici.